Menu +

Revue de Presse N°3

Développement : L’Afrique accélère sur la voie du développement

(LA CROIX) – Les pays donateurs sont réunis à Addis-Abeba (Éthiopie) du 13 au 16 juillet pour trouver un accord sur le financement de l’aide au développement. Il reste toujours 500 millions d’Africains vivant sous le seuil de pauvreté, mais le continent est entré dans une phase de forte croissance prometteuse pour son développement.

Une vague d’« Afro-optimisme » submerge le monde. Ces derniers mois, les études positives se multiplient. Elles montrent que ce continent a connu une croissance de 5,5 % par an en moyenne sur les dix dernières années, et prévoient que cette tendance va se poursuivre.

« Vingt-cinq des cinquante-quatre pays africains auront une croissance supérieure à 5 % jusqu’en 2025 », estime ainsi le cabinet McKinsey. (Lire)

Lutte contre le paludisme: L’llumigene-Malaria, l’invention d’un médecin sénégalais

(IGFM)  – Le 25 avril est célébrée la journée mondiale de la lutte contre le paludisme. Un médecin sénégalais, le Professeur Daouda Ndiaye, a apporté une contribution significative dans la lutte contre cette pandémie. Sa trouvaille fait des miracles.

Pour compléter la gamme des tests de dépistage du paludisme, le Professeur Ndiaye, titulaire des Universités, a mis en place Illumigene Malaria qui est un diagnostic rapide 400 fois plus précis que les outils de routine. Cette découverte contribuera à l’élimination et éventuellement l’éradication de la pandémie. (Lire)

Santé : Un Nigérian invente un test urinaire qui permet de diagnostiquer le paludisme en 25 minutes

(ECCE AFRICA)  – Le Dr Eddy Agbo, un bio-technologiste nigérian a créé Urine Test for Malaria (UMT), un dispositif permettant de dépister le paludisme par l’urine. Avec l’UMT, les médecins pourront dire, en seulement 25 minutes, si un patient souffre de paludisme ou pas.

L’UMT est en fait un bâtonnet qui détecte, de manière précise, dans l’urine des patients atteints de fièvre, les protéines des parasites causant le paludisme. (Lire)

Orange Fab Sénégal : Sonatel lance son accélérateur de start-up pour les jeunes entrepreneurs

(SOCIALNETLINK.ORG) – Les  technologies de l’information et de la communication sont caractérisées par des innovations permanentes. Et les start-up constituent les principales  actrices qui proposent des produits et services innovants dans ce milieu.

Dès lors, elles ont besoin d’être accompagnées afin de valoriser et vulgariser leurs différentes créations.

“Pour aider les start-up installées au Sénégal et ayant développé un produit dont la caractéristique principale est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de ses utilisateurs”, Sonatel a lancé Orange Fab Sénégal, un programme qui a pour objet d’être un accélérateur de jeunes entreprises. (Lire)

Comment Sandile Shezi, 23 ans est devenu le plus jeune millionnaire sud-africain ?

(AFRIKA TECH) – Sandile Shezi est devenu à 23 ans le plus jeune multimillionnaire d’Afrique du Sud. Il est le fondateur et codirecteur de la société de courtage en finance, Global Forex Institute. Originaire des quartiers pauvres de Durban en Afrique du Sud où il vendait des gâteaux. Il disait sur son compte facebook « en chaque riche homme se trouve un enfant pauvre qui a cru en ses rêves ».

C’est en vendant des muffins qu’il a fait ses premiers pas dans l’entrepreneuriat alors qu’il n’avait que 12 ans, il a grandi dans le même quartier que son modèle Sandile Zungu, président de la Zungu Investments Company Limited, qui a conçu un programme en leadership pour la prestigieuse université américaine de Harvard. « Je me suis alors dit : s’il peut le faire, pourquoi pas moi ? » dit-il sur CCTV Africa. (Lire)

Chili : l’énergie solaire est si abondante qu’elle est gratuite !

(POSITIVR) – Ces dernières années, le Chili a tellement investi sur les énergies renouvelables… que l’électricité est devenue gratuite ! Une situation ubuesque et inattendue qui, on s’en doute, ravit les habitants !

En quelques mois, 29 fermes solaires ont ouvert leurs portes au nord du Chili. Et, apparemment, elles sont toutes très performantes : la production excède largement la demande locale ! Résultat ? Un prix de vente qui s’écroule. Voilà 118 jours que l’électricité est même carrément gratuite au nord du pays ! (Lire)

Paul K. Fokam lance un prix pour la recherche appliquée et l’innovation dans l’entreprenariat en Afrique  

(INVESTIR AU CAMEROUN)PK Fokam Awards for Science and Technology. C’est le prix africain officiellement lancé le 7 juin 2016 à Yaoundé par le banquier camerounais Paul Kammogne Fokam, dans l’optique de promouvoir la recherche appliquée en Afrique et l’innovation dans l’entrepreneuriat. L’annonce a été faite à l’occasion de la 3ème édition de la conférence internationale du PK Fokam Institute for Excellence sur la science et la technologie.

Le concours, dont les résultats de la première édition seront publiés en juin 2017, récompensera tous les deux ans les Africains qui soumettront au jury les meilleures innovations en matière de projets d’entreprise et les meilleurs Africains en recherche appliquée. (Lire)

Agriculture : Au Nigéria, on construit des maisons en paille de riz

(ECCE AFRICA) –  Répondre à une demande croissante de logement », tel est le leitmotiv du nouveau projet de construction de logements à base de paille de riz, qu’ambitionne de lancer, au Nigéria, la Bohemian Estate, une société de développement immobilier.

Le projet obtiendra un financement de 250 millions $ de la Czech Export Bank, et sera réalisé en collaboration avec la Banque fédérale d’hypothèques du Nigéria (FMBN). La première phase consistera en la construction et la livraison de 10 000 unités de logements à Gwagwalada, un des six conseils régionaux du pays. (Lire)

Une brève histoire de l’impôt au Sénégal

(LE SOLEIL) – La donnée constante avec laquelle les pays en développement sont confrontés est ce qu’on appellera le poids du passé. Un rappel historique situera le contexte économique et financier au moment des indépendances. En Afrique noire, à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, les puissances coloniales utilisaient différents impôts qui s’étaient révélés nécessaires d’abord, pour créer une armature administrative, ensuite pour pouvoir effectuer les travaux de premier équipement économique. Pour cela, on utilisait, outre les droits de porte insuffisants, l’impôt de capitation (système français) ou de case (système anglo-saxon), ainsi que les corvées annuelles. Le but recherché, à l’époque, était de réaliser une sorte d’autofinancement des colonies. Cependant, les administrateurs coloniaux n’étaient pas partis d’une table rase ; ils ont mis en place des outils de prélèvement ayant pris la suite de moyens de collecte de l’impôt déjà installé. Car parallèlement à une structure politique locale africaine, correspondait une structure fiscale. (Lire)

Sénégal : le capital-investisseur Remsa garde le cap à Pointe-Sarène

(JA) – La société de capital-investissement implantée à Londres indique à « Jeune Afrique » avoir sécurisé 204 milliards de F CFA (310,9 millions d’euros) pour réaliser la nouvelle zone touristique intégrée de Pointe-Sarène. À condition d’un accord définitif rapide avec l’État, qui instruit l’offre de Remsa, les premiers travaux pourraient intervenir dès juillet 2016.

Remsa Limited, la société londonienne de capital-investissement, spécialiste du financement, de l’aménagement et du développement de projets touristiques et immobiliers, s’est résolument positionnée sur le projet de nouvelle zone touristique intégrée de Pointe-Sarène (sur la Petite-Côte atlantique, à 80 km au sud de Dakar), un des projets prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE). (Lire)

Le Sénégal vers une informatisation de l’Etat-civil

(SENEGO.COM) – Vers un système d’information géographique et la numérisation de l’Etat-civil, annonce le quotidien “L’Enquête”. Ces deux chantiers de la Gouvernance locale seront bientôt achevés, selon le Directeur général de l’Agence de développement local (ADL), Malal Camara.

Qui n’a pas, une fois dans ce pays, était en butte aux désagréments liés à la recherche d’un papier d’Etat civil ?, se pose le quotidien “L’Enquête”. Bientôt, ce sera un mauvais souvenir. Car, dans le cadre de la modernisation de la gestion des collectivités locales, une jonction va faite avec le projet de modernisation de l’Etat-civil (Pamec) piloté par le Centre national de l’Etat-civil. ‘‘Nous travaillons sur un projet avec l’Etat-civil, car c’est une priorité nationale. Il va être informatisé pour que l’accès aux documents numérisés puisse se faire de manière relativement facile pour les citoyens’’, renseigne Malal Camara, le directeur général de l’ADL. (Lire)

Sénégal: Georges Wega attendu à la SGBS en août prochain
(FINANCIAL AFRIK) – Le Camerounais Georges Wega a été nommé il y’a quelques jours, Directeur de la filiale sénégalaise de la Société Générale. Il devient ainsi le tout premier africain à occuper un poste de Directeur général d’une filiale de cette importante banque française en Afrique.

Georges Wega avait rejoint la Société Générale Cameroun en 2014 en qualité de Directeur général Adjoint. Une décision qui avait surpris de nombreux observateurs qui avaient étonnés de le voir renoncer à un poste Directeur général de la filiale camerounaise de la United Bank of Africa (UBA) pour une place de second dans une banque concurrente. (Lire)

Le riz, nouvel eldorado économique du Sénégal
(ARTE) – Le riz est le principal aliment consommé au Sénégal. Ce pays d’Afrique de l’Ouest a décidé qu’il n’en importerait plus d’ici fin 2017, ce qui le délivrera des fluctuations du marché. Jusqu’ici, le pays exportait les deux tiers de sa consommation chez ses voisins. Le Sénégal a donc un an et demi pour tripler sa propre production, qui est aujourd’hui d’une-demie tonne par an. Peut-il y arriver ? Reportage chez les cultivateurs de riz, sur les bords du fleuve Sénégal. (Lire)

Bourdain’s ‘enchanting’ visit to Senegal
(CNN) – « Parts Unknown » host Anthony Bourdain traveled to Senegal, a unique intersection of West African culture, Islamic tradition and French European culture. He starts his trip with National Public Radio correspondent Ofeibea Quist-Arcton at the busy food stalls of Marche Kermel in Dakar.

We live in a time I never thought I would live to see, where, in the United States of America, a nation founded on the principles of religious freedom, we are actually having a national conversation, in public, about the efficacy of banning an entire strata of humanity from our shores on the basis of their faith.

So let this episode in Senegal, an African nation which is over 90% Muslim, serve as both rebuke and example. (Lire)


Remarque Importante : les articles proposés dans cette revue de presse le sont à des fins d’information. Les points de vue qui y sont exprimés appartiennent aux auteurs ou aux individus cités, et ne sont pas ceux du Club Upsilon. Il se peut que certains liens ne soient disponibles que pour un temps limité.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Spamcheck Enabled)

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove

Copyright © 2017 www.club-upsilon.com. All Rights Reserved.